Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 06:34

Appel à l’aide du surmental.

Lettre ouverte à Monsieur Le Président de la République du 25 mars 2016

Monsieur le président de la République,

Je m'adresse à vous, car c'est vous qui nommez les sous-préfets.

Les médias font croire que l'on n'expulse pas les gens en France si, au préalable, ils ne sont pas relogés. Bien que je bénéficie d'une décision du tribunal administratif qui atteste que je doive être relogé avant d'être expulsé, le sous-préfet d'Istres n'en tient pas compte. De même, j'ai plus de 70 ans, et d’après la loi, je ne peux pas être expulsé si on ne me propose pas un appartement de même surface, et un loyer du même montant.

Le sous-préfet se base sur un jugement antérieur du juge de l'exécution (mon avocate à l'époque m'avait dit que ce n'était pas nécessaire que je me présente au tribunal), lequel stipule que j'aurais perçu une somme importante de la vente sur ma maison. Ceci est faux, car mon assistante sociale ne m'aurait pas fait déposer un dossier de surendettement et je n'aurais pas obtenu un jugement pour liquidation de biens personnels. Il est inadmissible qu'une sous-préfecture viole moralement la décision du tribunal administratif, surtout que je ne suis pas le seul dans ce cas, et les médias feraient bien de s'y intéresser.

Je vous adresse le relevé du notaire et en réalité je n'ai perçu que 15 219,69 € sur la vente de ma maison. Le reste est une comptabilité du notaire qui lui a été fournie par monsieur Baldasare D'ANTONI, qui est l'acheteur de ma maison, qui m'a placé dans un état de faiblesse pour me spolier de mon bien. Ceci fait l'objet d'une plainte déposée au commissariat de Marignane. Monsieur Rémy SARLANGA, qui est hébergé chez moi, et la personne qui a accepté d'être ma tutrice pour que je ne me trouve pas à la rue, peuvent en témoigner.

La loi dirait que l'on ne peut pas expulser une personne sans l'accord de son tuteur. Si ceci est exact, le service de la sous-préfecture commet une troisième violation morale de la loi, ainsi que l'huissier qui n'en tient pas compte.

Comme vous le savez, Monsieur le Président de la République, j'ai le surmental, et il ne peut pas être détruit dans le présent par une maladie mentale et physique. Comme je le prouve dans mon blog www.surmental.info en cliquant sur « Qui je suis ». Il ne peut l'être qu'en me ruinant et en me jetant à la rue, car je ne pourrai plus continuer d'écrire, si la sous-préfecture ne respecte pas la décision du tribunal administratif.

Le surmental, pour s'élever, casse le mental. Ceci explique que je sois victime d'une escroquerie à la justice, comme l’a fait reconnaître mon avocate, maître Houria BOULFIZA devant le tribunal administratif. C'est pour cette raison qu'il a rendu une décision contre le sous-préfet, qui veut que je sois expulsé sans être relogé. De plus, monsieur Djemel AIT ABBAS, qui est le propriétaire de ma maison, appartenait à ma famille et donc la vente est frappée de nullité. Pour m'expulser, il m'a coupé l'eau il y a deux ans en aplatissant le tuyau d'eau de la ville et m'a enlevé le tout à l'égout et est l'objet d'une douzaine de plaintes, dont plusieurs pour menaces de mort. Il a menacé monsieur SARLANGA de lui ouvrir le ventre en lui disant qu'il avait derrière lui l'armée du djihad islamique, ce qui m'a fait visualiser les attentats qui allaient avoir lieu en France, ce que je rappelle dans une lettre qui est sur mon blog et qui s'intitule « La venue de l'ère du surmental va-t-elle réduire le terrorisme ? » La sous-préfecture est au courant de tout ceci, et par son laxisme, est responsable. Aussi, j'espère que le sous-préfet ne sera pas en plus moralement complice, en maintenant mon expulsion à partir du 2 mars, alors que je règle mes loyers tous le mois.

En espérant, Monsieur le Président de la République, que les sous-préfets respecteront les décisions des tribunaux administratifs en France en matière d'expulsion, afin d'éviter que des gens qui sont à jour de leur loyer ne soient abusivement mis à la rue, et ceci contrairement à ce que des ministres veulent nous faire croire.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de ma très haute considération.

Jean Claude Marie

PJ Ci-joint le justificatif de 15219,69 que j’ai perçu du notaire.

La notification d’expulsion. 2 pages

Le jugement du tribunal administratif.4 pages

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude Marie
commenter cet article

commentaires