Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 08:30

Association Évolution Judiciaire et Culturelle

(Association loi 1901 - JO du 13/09/1995)- 8 rue Donat Péténatti - 13700 Marignane

É 04-42-88-11-92  e-mail : aejc@laposte.net          

 site:  http://www.evolution-parfaite.com  blog http://www.evolution-mental.com

 

  Lettre ouverte à Madame ou Monsieur le Président du tribunal de grande instance de Marseille pour l'audience du 8 juin 2011

(6em Chambre correctionnelle à 8h30 6 rue Emile Pollak 13006 MARSEIILLE )

Le reproche que l'on me fait, c'est d'avoir vendu des produits naturels pour la santé, sans autorisation de vente sur le marché, mais lorsque l'on sait que les fleurs de Bach connues pour leur efficacité non pas l'autorisation de vente sur le marché. Et, la manière dont les laboratoires pharmaceutiques obtiennent leur autorisation de vente sur le marché l'on ne peut rien me reprocher. L'on sait que les médicaments ont des effets secondaires dangereux, voire mortel et ceci est inacceptable lorsqu'ils sont conçus à titre préventif. Ceci fait dire au docteur Docteur Marc Girard, qui était expert près des tribunaux en pharmacovigilance « que la plus grande réussite de la médecine c'est d'avoir su transformer le plus grand nombre de biens portant en malades » faisant ainsi les choux gras de la médecine moderne et le plus grand génocide perpétré par le mental. D'où cette observation « la médecine américaine consomme 14 % du Produit National Brut (soit 1.6 milliard de dollars en 2003). Avec de telles sommes, elle devrait être la meilleure médecine du monde. Or, c'est tout le contraire qui s'est produit parce qu'au lieu d'informer, d'éduquer et de montrer au public comment vivre en bonne santé, la médecine c'est développé uniquement dans la poursuite de traitements chimiques et chirurgicaux qui coûtent très cher, sans améliorer la santé collective globale». Gary Null conclut : « Quand le tueur numéro un, dans une société est le système de santé lui-même, il n'y aucune excuse pour refuser de repenser ce système. Il s'agit d'un système en faillite qui demande une attention immédiate». Ces vérités ne concernent pas seulement les États-Unis, mais correspondent à une réalité presque semblable dans tous les pays dits « civilisés ».[ [1]] si Madame ou Monsieur le Président vous n'en êtes pas convaincu allez dans Google sur sida-mensonge, écoutez les vidéos des médecins dissidents comme celle d'un des plus grands chercheurs le Dr Étienne De Harven de renommé mondiale qui a écrit ''les 10 plus gros mensonges sur le sida'' et dénonce le système dans sa vidéo.

 

Les produits Mandrou à base de plantes étaient vendus depuis 50 ans dans divers pays et sont connus pour leur efficacité, ils ne contiennent pas d'ingrédients dangereux contrairement aux médicaments et servent à soulager la souffrance comme l'arthrose et des maladies de peau dans le livre de Marcel Bénézit ''Confidences de guérisseur'' il est écrit « Jean Raillon, avec sa lumière, éclaire le chemin de vie de Jean-Christophe Mandrou, son petit-fils qui réside à Marseille ; et il doit s'en réjouir, car ainsi, de génération en génération et tout en améliorant la formule, est perpétuée une tradition artisanale aux couleurs et aux parfums du mieux-être pour celles et ceux qui souffrent » il a fallu que c'est produits soient vendus sur internet pour que l'on s'aperçoive qu'il n'y avait pas d'autorisation de vente sur le marché, cela me paraît un peu gros. Je pense que cette autorisation a dû exister et a dû être égarée.

 

La perquisition dont j'ai été l'objet n'a pas été conforme à la réglementation en vigueur, car elle a été effectuée pendant que j'étais entendu dans les locaux de la police. La perquisition à mon domicile n'a rien donné et pour cause, il n'y avait pas de produit chez moi. C'est bien au dépôt que la police les a saisis, et ceci, sans ma présence. La police n'en a pas fait allusion et m'a fait signer un faux en écrivant que les produits se trouvaient à mon domicile. Certains vont dire : « Mais pourquoi avez-vous signé ? » Je leur réponds : « À quoi cela m'aurait-il servi de le faire, si ce n'est de ne pas me mettre la police à dos ? »

 

J'ai dit devant Monsieur le Juge d'instruction, que je regrettais d'être devant lui et en même temps que je ne le regrettais pas, car cette affaire m'a obligé à m'intéresser à la médicalisation et pour me défendre de découvrir la corruption dans le domaine médical et j'ai décidé d'en dénoncer le système.

 

Par ailleurs, dans une lettre ouverte au président de la République le 26 octobre 2010 qui se trouve dans mon blog j'ai écrit dans mon ouvrage "Vers une évolution parfaite de l'être humain permettra de supprimer le déficit de la caisse maladie et de réduire énormément le déficit de la France sans toucher aux acquis sociaux".

 

Un peu de temps après est sorti l'affaire du Médiator suivi des 77 médicaments mis sous surveillance ce qui m'a permis qu'une autre lettre qui est dans mon blog a pour titre ''La prise de conscience contre la médicalisation à outrance annonce l'apocalypse''. Vous voyez Madame ou Monsieur le Président je ne peux plus regretter ma convocation devant monsieur le juge d'instruction.

 

Que peut-on me reprocher c'est d'avoir vendu des produits que depuis je ne vends plus et qui n'étaient pas des médicaments pour ne pas avoir de composition chimique propre aux médicaments, mais donc cette vente serait réservée à la pharmacie, ceci est faux puisque la Cour de Justice des Communautés Européennes qui a rendu le 11 décembre 2003 sa décision dans l'affaire « DOCMORIS » précisant que les autorités allemandes et plus précisément l'Association Allemande des pharmaciens, violent le droit communautaire en interdisant la vente par correspondance de médicaments non soumis à prescription médicale et au bénéfice d'une autorisation de mise sur le marché en Allemagne.

 

 Dans ma convocation, il est écrit « L'on relèvera toutefois qu'il ne paraît (en l'état du seul commentaire produit), à aucun moment, évoquer la question d'une commercialisation de ces produits par des ''non-pharmaciens''. Le problème soulevé est donc davantage celui de la commercialisation de médicaments non autorisés dans certains États membres que celui de la libération de la vente des médicaments, hors officines ». Soyons sérieux Messieurs le Président alors que cette décision a été rendue contre l'Association Allemande des pharmaciens ? Je vous fais remarquer qu'il est stipulé dans les statuts de mon association :

« Accélérer les réformes et mises en ordre nécessaires pour que la justice soit rendue conformément à la Constitution de la Veme République ».

Veiller à l'équité de la justice, à l'évolution de la culture de la recherche.

Contribuer à la refonte de la culture, de la médecine moderne par une nouvelle prise de conscience de l'être humain.

Contribuer à favorise la liberté de la vente et de fabrication des produits entièrement naturels pour la santé ».

 

J'ai agi en fonction des statuts de mon association, l'on ne peut pas en dire autant de mes détracteurs en premier l'AFSSAPS qui vue son directeur changé depuis et ses cadres devraient se trouver à ma place devant votre tribunal pour corruption et conflit d'intérêts. Dans le journal la Provence, on lit « Bien au-delà du Médiator, l'Afssaps a échoué partout », disent les auteurs du rapport avant de s'en prendre aux experts de cette structure. « Le succès sera impossible si l'on n'écarte pas les cadres supérieurs de la direction générale de l'évaluation médicale de l'Afssaps parce qu'ils continuent d'entretenir l'illusion de l'excellence de leur agence », écrivent-ils. [. [2]] Devrait aussi se trouver devant votre tribunal la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS), quand au syndicat Général des Pharmaciens, il devrait avoir honte de laisser se vendre depuis des décennies des poisons à la population. En ce qui concerne l'ordre des médecins, je vous en laisse, Monsieur le Président, l'appréciation d'après ces observations. « Je comprends à mots couverts qu'il se bat contre le cancer. Je reçois souvent des gens atteints par le cancer pour des questions d'allergie aux médicaments. Dans la plupart des cas, je suis capable de dire dès le premier entretien s'ils vont s'en sortir ou non, peu importe la gravité de leur situation. Je les regarde dans les yeux et je sais. Certaines personnes se complaisent dans la plainte. Le cancer leur sert à s'exprimer cet état intérieur. Elles ne s'en sortiront pas. Les autres ont du dynamisme dans leur regard. Elles ne se laisseront pas abattre par la maladie. C'est la moitié du travail, vous savez ! -Eh si, je le sais » [[3]]

 

Trouvé vous normal Monsieur le Président que suite à un rapport au Président de la République on a supprimé 1000 ou 2000 molécules sans utilité pour un coût d'un à deux milliards d'euros et pour éviter le scandale on a tu leurs effets secondaires ? [[4]] Ceci est dû que les produits naturels ne sont pas breveté, mais les ingrédients chimiques le sont comme l'écrit le docteur David Servan-Schreiber dans son ouvrage « ANTICACER »

 

Des centaines de livres sont écrits par des chercheurs, médecins dissidents et journalistes consciencieux, qui mettent en garde depuis des décennies des dangers que représentent les effets secondaires des médicaments à composition chimique et les vaccins préventifs, c'est à croire que l'être humain qui est particulièrement borné, que le moment n'était pas venu que ceci sorte ?

 

Avec la percet d'internet qui éclaire l'opinion publique, les pharmacies doivent perdre le monopole de la vente des médicaments et des produits de l'industrie pharmaceutique. Sinon des gens en trouveront sur les sites des pays où la législation n'est pas regardante, de mêmes compositions, mais étant trafiqué. Ceci aura l'avantage de ne pas faire fermer des entreprises qui fabriquent des produits pour la santé pour protéger les laboratoires pharmaceutiques, fermer de nombreux commerces qui vendent des produits pour la santé et se trouvant en infraction sans le savoir, ce qui favorise le chômage pour entretenir le service des fraudes, la police et la justice. Ce principe se répétant à tous les échelons commerciaux explique les abus judiciaires en justice commerciale et les dépenses publiques non justifier pour financer le fonctionnement des institutions qu'ignorent ou paraissent ignorer les plus grands économistes et les politiques que j'accuse de ce fait d'être de déplorables théoriciens comme je le prouve dans mon blog.

Sans compter les entreprises qui vont s'installer à l'étranger comme aurait du faire Monsieur Mandrou, et les ennuis que peuvent rencontrer des associations et les startups qui vendent des produits pour la santé ou considérés comme tel.

 

De ce fait le jugement de la Cour de Justice des Communautés Européenne qui a rendu le 11 décembre 2003 sa décision dans l'affaire « DOCMORIS », doit être élargi à tout les pays en précisant aussi la vente des médicaments avec prescription médicale, car les enquêteurs diront que les produits qui sont vendus sont sous prescription médicale même s'ils ne le sont pas.

 

La France est en retard, car une quinzaine de pays européens autorisent la vente de médicaments en ligne. Si la Belgique, l'Espagne, la Hongrie, la Pologne et la République tchèque ont limité l'ouverture aux produits sans prescription, de leur côté, l'Allemagne, les Pays-Bas et le Danemark autorisent aussi la commercialisation sur la toile des médicaments soumis à prescription. Certes dans ma lettre ouverte du 4 mai 2010, j'avais suggéré au Président de la République de ne pas mettre sur la toile des médicaments soumis à prescription, mais c'était d'oublier comment la justice fonctionne en France parfois à cause des enquêteurs.

 

L'être humain qui a plus de 90%d'inconscience en lui et cet inconscient étant différent à chacun de nous forme la corruption institutionnalisée et celle du corps médical. Chaque personne interprétant à sa façon la vérité, comme je l'ai écrit dans une lettre ouverte au Président de la République par le mental rien ne peut être réalisé pour le bien-être social, mais par contre tout peut l'être par le surmental, c'est-à-dire l'évolution du mental qui se développe en prenant conscience de l'inconscience. À ce sujet, Madame ou Monsieur le Président, je vous invite à aller sur mon blog www.evolution-mental.com ou vous prendrez conscience que l'humain se trouve devant le choix soit de continuer de se comporter contre sa propre nature suivant son mental avec tous ses inconvénients ou l'inverse en développant son mental avec tous ses avantages, trouvez-vous normal que parmi vos collègues magistrats, qu'il y a autant de crises cardiaques de congestions cérébrales, de cancers et de maladies auto-immunes ? 

 

L'humain en étant élevé dans le conscient et l'inconscient pour vivre en société, ne s'aperçoit pas de l'importance de son inconscience, aussi les institutions et la médecine moderne n'ont pas de sens par rapport à ce qu'elles devraient être pour ne pas tenir compte de la nature humaine. Pour avoir un sens, l'Être doit élever son conscient au détriment de son inconscient, c'est ce qu'il apprend dans mon ouvrage « Vers une évolution parfaite de l'être humain » si j'ai développé le surmental pour écrire cet ouvrage, c'est que j'ai subi une nouvelle naissance qui a inversé mon esprit faisant que mon conscient est rentré en conflit avec l'inconscient développant ainsi mes neurones et une existence très difficile qui me vaut d'être convoqué devant le tribunal.

 

Je vous prie de bien vouloir agréer,  Monsieur ou Madame le président,  l’expression de ma haute considération.                                                                   

                                                                                                                  Le Président

Jean-Claude MARIE

 

 

P.-S. Lettre mise dans internet, adressée à Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, et Monsieur le Procureur général. :



[1] « VACCINS Un génocide planétaire ? Docteur  Christian Tal SCHALLER.  Ed : TESTEZ

[2] « Le journal la Provence du 19 février 2011

[3] « Revivre ! de Guy Corneau  Ed de l’homme.

[4] «Sécurité des médicaments : le rapport qui accuse » Le journal la Provence du 17 mars 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude Marie
commenter cet article

commentaires

réparation iphone marseille 13013 04/06/2014 13:39

Merci très beaucoup pour cet extrait de littérature. Merci.